L'esthétique wabi-sabi ou le charme discret de la vaisselle asiatique

vendredi 11 nov. 16

 

 

 


Nous vous proposons aujourd'hui une vaisselle japonaise, d'apparence moins élaborée.
Ne nous y trompons pas. Cet aspect rustique, cet émaillage bleu aléatoire et l'épaisseur
qui paraît désordonnée relèvent au contraire d'une grande pratique des céramistes. 
La technique et le hasard de la cuisson rendent chaque objet unique.
Ces belles formes organiques expriment l'esthétique wabi-sabi propre à L'Asie.
La large tasse peut accueillir la soupe épaisse et foncée au haricot (miso).

 

 

Dans un style différent, plus sobre et discret, nous avons choisi de vous proposer
d'une part une céramique noire mat et, d'autre part, une vaisselle blanche aux formes
plus épurées. La terre de la vaisselle blanche est mélangée. Vous pouvez même
y distinguer des nuages et autres tourbillons.
Vos plats cuisinés apporteront les notes de couleurs propres à réveiller les papilles.

Ici, la vaisselle noire remplit le même office que la boîte décrite par Tanizaki :
"Ce riz immaculé, cuit à point amoncelé dans une boîte noire, qui, dès l'instant que l'on soulève 
le couvercle, émet une chaude vapeur, et dont chaque grain brille comme une perle, il n'est pas
un seul Japonais qui à sa vue n'en ressente l'irremplaçable générosité". ***

 

 

 

 

*** Extraits d' Eloge de l'Ombre du japonais Junichiro Tanizaki

Cet ouvrage est une référence littéraire concernant l'esthétique wabi-sabi.
L'auteur évoque plus précisement le jeu du clair-obscur et de la lumière
dans l'intérieur asiatique.

Ces vaisselles sont compatibles micro-ondes et lave-vaisselle.

Termes associés :


Partager cet article :